vidéos musique Centrafricaine

Loading...

15/07/2010

Population


CENTRAFRIQUE : Combien d’habitants en 2010 et quelle politique?

Hypothèse (moyenne) avec un taux de croissance démographique de 2,5 % par an
Méthode : interpolation linéaire
2003 à 2015 soit 12 ans.
2003 à 2010 soit 7 ans.
Source RGPH 2003



- 2010 : 4 512 281
- 2011 : 4 600 443
- 2012 : 4 688 606
- 2013 : 4 776 769
- 2014 : 4 864 932
- 2015 : 4 953 095

Quels intérêts pour cette prévision ?
Les intérêts d’une telle prévision sont nombreux. Le premier et le plus déterminant, c’est que toutes les politiques économiques, sociales et culturelles doivent obligatoirement se faire sur la base du chiffrage effectif de la population pour qui ces politiques sont menées. La méthode étant connue, la fiabilité de ces chiffres ne peut être matière à polémiques stériles. La bonne lisibilité née de ladite prévision permet des ajustements aisés et compréhensibles de l’affectation des moyens à court, moyen et long terme. La clarté de cette projection nettoie les besoins doublons et limite les doubles emplois des ressources.

En ce qui concerne le Pacte Présidentiel, la prévision de la population centrafricaine ou son chiffrage ne sera plus la variable d’ajustement de l’autorité politique dans la recherche des financements du pays selon les circonstances. Bien au contraire elle constitue la base pertinente de la mise en œuvre du planning du Pacte Présidentiel. Les trois (3) réformes s’appuient sur cette prévision pour réussir.

En croisant un certain nombre de critères de cette population centrafricaine, le candidat ANGUIMATE Elois dispose dans les dossiers techniques de son programme des solutions appropriées à chaque secteur de notre pays avec comme corollaire des gisements d’emplois à créer. Les investissements à financer seront en ligne avec la population cible ou de référence.

Ainsi en est-il du pack sécuritaire, de l’éducation et de la formation professionnelle, de la santé publique, de la relance économique dont la réforme du secteur bancaire et financier, sans oublier les problèmes récurrents aux élections dans notre pays source de tant de bavardages et de conflits inutiles.

Votre candidat met fin à tout cela pour se consacrer à ce qui préoccupe ces concitoyens : la paix et la prospérité par le travail fait et effectivement rémunéré sans distinction catégorielle. Il fait de chaque Centrafricain à la fois l’acteur du changement dans notre pays et le premier bénéficiaire des résultats du travail accompli.


Elois ANGUIMATE

« Le courage de dire, l’exigence de faire ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire