vidéos musique Centrafricaine

Loading...

03/03/2010

Mesures pour le pouvoir d'achat



1 - Augmentation des effectifs et combinaison optimale des facteurs de production dans les entreprises installées en Centrafrique par l’application des conventions collectives à améliorer

2-Le contrôle systématique et régulier des procédures, obligations des pratiques commerciales et des conditions d’exercer dans tous les secteurs de l’économie nationale

3-Le contrôle des instruments et des mesures d’une part et le conditionnement des produits d’autre part

4-La baisse et l’institution de plusieurs taux de TVA autour du taux pivot de 15 %

5-L’institution du bulletin de paie généralisée à tous les salariés dans toutes les entreprises de tous les secteurs de l’économie nationale

6-Le contrat d’utilité civique pour les retraités

7-Les 10 composantes du salaire brut dont le salaire de base

8-L’épargne salariale et la politique du crédit immobilier avec accession à la propriété (principale et secondaire)

9-Le prêt de l’entreprise au salarié ; montant maximum = montant brut de son salaire mensuel. Son plan de remboursement est tel qu’un salarié peut y souscrire 3 fois l’an ; ou un montant tel que l’amortissement s’étale sur un an au plus, par contrat, au taux de 0%

10-Acompte généralisé à tout salarié ; à concurrence du salaire des 15 jours travaillés

11- Participation de l’employeur au frais de transport à 50 % du montant mensuel de transport ; charge déductible pour l’entreprise socialement et fiscalement

12-Indemnité de panier : contribution de l’employeur à un repas par jour du salarié pour reconstituer sa force de travail, une autre charge déductible socialement et fiscalement

13-15 % de retenues salariales optimisés en faveur du salarié

14-Institution de l’allocation chômage

15-Institution d’un ensemble d’allocations familiales, de solidarité, etc.

16-IFPP minimisé à 15 %, faible et pratique par prélèvement à la source

17-Revenu disponible à 61 % du salaire brut au minimum, consacré essentiellement à la consommation (demande intérieure) pour stimuler l’investissement

18-Augmentation annuelle généralisée des salaires par indexation à une variable économique

19-Renforcement du rôle syndical par la gestion participative dans l’entreprise

20-L’institution du carnet « Consommer c’est épargner » par les opérations « Pata oko »

21-Priorité aux Centrafricains sur le marché de travail

22-L’institution généralisée du crédit à la consommation et à l’investissement

23-La mise en place d’une politique de prix discount généralisé et du livret « consommer c’est épargner »

24-Réactivation des bourses d’études au 2ème cycle du secondaire et à l’enseignement supérieur

25-La mise en place d’une politique fiscale souple notamment I/R pour les autres entreprises de l’informel

26-La mise en œuvre de l’alphabétisation et de la formation professionnelle et donc de la promotion professionnelle élargie

27-La mise en place de l’assurance loyer à taux 0 %

28-Généralisation de l’ouverture de compte bancaire avec les moyens de paiement et de crédit modernes au grand public dès la naissance.

29-Découvert bancaire à reconstituer à 30 jours glissants, à concurrence de 50 % du salaire net

30-Incitation fiscale à l’utilisation de l’énergie renouvelable dont le solaire.



Elois ANGUIMATE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire